L’autre côté de soi

  • Bousfiha, Noureddine

Témoin peut-être des faits qu’il raconte –au vu du titre de l’ouvrage qui n’est pas né du hasard-, l’auteur nous laisse des détails dignes d’intérêt. Une espèce de fatalité y préside dans la genèse de ce roman à tiroirs. Le récit commence dans une ville qui semble aisée à subjuguer, des inimitiés allument cependant des discordes. D’étroites liaisons d’amitiés se nouent.

Le romancier nous rapproche de ses personnages, nous dévoile leur intérieur. Il les suit par toutes sortes de voies. Leur fait prendre un air contrit pour mieux résister à l’extrême dégoût qu’ils ont de leurs vies réticulaires. Cette résistance est le point de départ d’une errance qui fait pressentir aux protagonistes une sorte d’identité momentanée avec la réalité de leur quotidien.

Des idées répondent à des lois inconnues, cachées dans les profondeurs muettes des choses. Le récit fait entendre des rêves, des visions surgies d’un monde tellurique qui froisse et se tait sur les raisons de ses colères. La voix du narrateur, aussi vraie dans l’aveu de ses misères que celui de ses jubilations les plus ambiguës, s’insère dans des paysages insaisissables, parfois pleins de désolation. Une vraie épopée, une fresque délirante, mais très bien organisée, émaillée par une succession d’aventures originales et inattendues ; une sorte de sarabande qui prend le lecteur dès la  première page.

Auteur(s) Bousfiha, Noureddine
Maison d'édition Les Éditions Orion
Année 2020
Genre(s) Roman
Format Papier
Nb. de pages 460
Langue Français
Prix 180 dhs / 22 €