Les couleurs de l’infamie

L’action se passe au Caire en partie dans la nécropole aménagée en lieu d’habitation. Un voleur habile, intelligent, élégant et ironique – de ceux qu’affectionne particulièrement Albert Cossery – trouve dans le portefeuille d’un promoteur crapuleux, une lettre qui prouve sa responsabilité dans l’effondrement d’un immeuble qui provoqua la mort de dizaines de pauvres gens. Aussitôt une association de voleurs philosophes met au point une stratégie pour faire passer l’envie aux escrocs officiels d’abuser de leur pouvoir. Tous les thèmes de prédilection d’Albert Cossery y sont abordés : l’humour ironie mordante à l’égard du pouvoir et le désir de voir triompher les seuls êtres qui méritent sa considération : ceux qui ont compris que la vie était ailleurs que dans la possession de biens matériels. Albert Cossery (1913 – 2008), écrivain égyptien de langue française, publie à vingt sept ans son premier livre: Les Hommes oubliés de Dieu, Il sera suivi d’une dizaine de 13, 17s dont la cohérence dans le rappel des thèmes, la liberté, la haine de l’injustice, la force de l’humour et de la dérision, en fait une œuvre à part entière. Ils seront tous salues de manière unanime par la presse et la critique. Couronné par le Grand Prix de la Francophonie et le Grand Prix Audiberti, Albert Cossery a aussi obtenu en 2000 le Prix Méditerranée pour l’ensemble de son œuvre.

Auteur(s) Cossery, Albert
Maison d'édition Tarik Editions
Année 2019
Genre(s) Roman
Taille 12,5 x 18,5 x 0,8 cm
Format Poche
Nb. de pages 136
Langue Français
Prix 65 dhs
ISBN 9789920973526