Memento Mori

  • Najib, Abdelhak

Abdelhak Najib, le poète doublé du philosophe sait qu’il ne faut jamais s’établir tout comme il sait qu’il ne faut jamais céder aux lueurs d’un bonheur trompeur qui dure dans le temps. Nous y sommes donc face au temps, cet autre personnage clef dans la poésie de Abdelhak Najib, une figure tutélaire, fluctuante, mercurielle, fuyante, qui ne se dompte pas, qui dépasse les contingences basiques du pendule qui oscille pour imprimer à chaque moment son sceau d’éternité. Le temps dans le langage poétique de Abdelhak Najib n’obéit à aucune linéarité. Il est sinueux. Il est sinusoïdal au même titre que la lumière alchimique qui pénètre l’homme pour le rectifier : «Visita interiora terrae rectificando invenies occultum lapidem», dit l’alchimiste. Oui: visite l’intérieur de la terre et en rectifiant tu trouveras la pierre cachée. Tu prendras entre tes mains ta pierre qui irradie et qui transcende les temporalités. Comme dans un condensé d’énergie tellurique qui forge le corps, qui donne au cœur sa substance vitale, qui éclate en un kaléidoscope de visions dans l’esprit de celui qui s’ouvre pour renaître au monde. C’est là que ce nouveau recueil renoue avec un autre: «Spiritus Mundi», cette membrane transparente de tous les mondes qui permet au voyageur d’avoir la vision.

Auteur(s) Najib, Abdelhak
Maison d'édition Les Éditions Orion
Année 2021
Genre(s) Poésie
Format Papier
Nb. de pages 110
Langue Français
Prix 100 dhs - 12 €
ISBN 978-9954-707-85-2