Enfance au MarocUne précarité aux multiples visages

Abandon scolaire, mariage précoce, exploitation économique, absence d’état civil, violences sexuelles…, au Maroc la précarité frappe durement les enfants. Dans deux reportages dans des quartiers difficiles de Casablanca et sept enquêtes à travers le pays, Hicham Houdaïfa tire la sonnette d’alarme sur l’absence de véritable politique étatique de protection de l’enfance, et rend hommage au travail de la société civile.

« Au Maroc, la responsabilité de la protection de l’enfance se perd entre plusieurs ministères : le ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social (MSFFDS) bien sûr, mais également celui de la Jeunesse et Sports, de l’Éducation, de la Justice, de la Santé, de l’Intérieur, de l’Emploi… en plus de l’Entraide nationale. La coordination entre ces parties est, le moins que l’on puisse dire, insuffisante. Les ressources humaines dévouées à cette cause restent en deçà des attentes. »

 Auteur :

Hicham Houdaïfa est né en 1969 à Casablanca. Journaliste depuis 1996, notamment au Journal hebdomadaire et aujourd’hui à la Vie économique, il a essentiellement travaillé sur des sujets sociétaux. Il est l’auteur de Dos de femme, dos de mulet, les oubliées du Maroc profond (En toutes lettres, 2015, finaliste du prix Grand atlas 2015).

Auteur(s) Houdaïfa, Hicham
Maison d'édition En toutes lettres
Collection Enquêtes
Année 2020
Genre(s) Essai
Enquête
Taille 14 x 20,5 cm
Format Papier
Nb. de pages 134
Langue Français
Prix 65 dhs / 13 €
ISBN 978-9954-9879-6-4